Bien-être

7 habitudes simples pour une santé optimale

Ces conseils sont durables et vous aideront à rester sur la bonne voie pour atteindre vos objectifs !

By: Dominique Michelle Astorino

Il n’est pas nécessaire de bouleverser toute votre vie pour voir votre santé physique et mentale s’améliorer. Les petits changements progressifs au fil du temps ont un impact important ; ils sont plus durables et plus faciles à mettre en œuvre ! Ils peuvent sembler insignifiants sur le moment, mais croyez-nous, ils sont importants. En fait, vos habitudes quotidiennes sont l’un des meilleurs indicateurs de votre santé globale. Mettons cela dans le contexte. Une promenade matinale d’un kilomètre peut sembler insignifiante sur le moment. Mais… si vous répétez cette simple habitude pendant 30 jours, c’est 30 miles de parcourus ! 60 jours ? 60 miles ! Vous voyez le tableau.

“Les petites choses ont de grands résultats”, dit
Kevin Gilliland, PsyD, psychologue clinicien.
. “Qu’il s’agisse de travailler sur son sommeil, de passer moins de temps sur les médias sociaux ou d’être plus actif physiquement, il y a beaucoup de choses à portée de main – nos bras – qui peuvent avoir d’énormes avantages pour notre santé psychologique et physique. C’est tellement encourageant !”

Le Top 8 habitudes saines et durables à ajouter à votre bien-être Routine

En gardant tout cela à l’esprit, quelles sont les petites choses que l’on peut faire (nous parlons de choses simples, gratuites et efficaces que vous pouvez faire dès maintenant !

#1 Own Your Medical Health

Quel que soit votre âge ou votre état de santé, le monde des soins de santé est intimidant. Les visites chez le médecin, les factures médicales, les tests de laboratoire, la paperasserie de l’assurance… Cela peut être accablant. Pour retrouver un certain contrôle sur votre santé, prenez l’habitude de programmer des visites de routine de manière proactive. Au début de chaque mois, prenez le temps de planifier tout ce que vous voulez couvrir. Vous devez passer votre examen médical annuel ? Vous avez vu votre psychologue ? Quand avez-vous eu pour la dernière fois un nettoyage dentaire ou un contrôle OBGYN ?? Considérez tous vos besoins en matière de bien-être et ajoutez-les à la liste…t ! Le fait de tout consigner dans les livres vous donnera le sentiment d’avoir accompli quelque chose, puis vos visites seront fixées ; loin des yeux, loin du cœur. Et si vous aimez planifier à l’avance, vous pouvez prendre vos rendez-vous 3 à 4 mois à l’avance. Peut-être même que vous planifiez votre calendrier pour le reste de l’année !

#2. Réglez avec précision vos heures de coucher et de lever.

Essayez une petite évaluation du sommeil. Vous sentez-vous reposé au réveil ? Êtes-vous satisfait du temps dont vous disposez dans la journée ? Vous êtes satisfait de votre heure de réveil ? Vous avez l’impression d’avoir une solide routine du coucher ?

Faites l’inventaire de la santé de votre sommeil. Si vous souhaitez avoir plus de temps pour vous pendant la journée, ou si vous avez besoin d’une heure supplémentaire pour faire de l’exercice le matin mais que vous n’arrivez pas à vous coucher à une heure raisonnable… jamaisil est peut-être temps de revoir votre programme de sommeil et de l’affiner. “Le sommeil, c’est le pouvoir !” dit le Dr Gilliland. “C’est un bon médicament pour votre esprit et votre corps.”

Si vous vous sentez particulièrement ambitieux, vous pouvez régler votre alarme une heure plus tôt que votre heure de réveil habituelle… mais pour le reste d’entre nous, qui ne sommes pas des surhommes et ne pouvons pas surmonter l’envie d’appuyer sur la touche “snooze”, cela peut se faire par petites étapes.

Essayez d’abord quelque chose d’accessible : réduisez votre heure de coucher – 15 minutes par semaine – pendant un mois. Au bout d’un moment, cela fera une heure de sommeil en plus. À partir de là, vous pourriez vous sentir suffisamment énergique pour commencer à vous lever 15 minutes plus tôt chaque matin. Essayez cette approche de réglage fin de votre horaire de sommeil, et construisez à partir de là. Pour plus de trucs pour dormir,
essayez ces conseils
!

#3 Augmentez votre hydratation

Nous le disons souvent, mais
s’il vous plaît
pensez à boire plus d’eau ! La plupart des Américains (une
estimée à
75%) sont déshydratés – et l’hydratation peut avoir un impact. beaucoup. domaines. de votre vie. Toujours sceptique ? Voici tout ce que vous devez savoir !

Donnez un coup de pouce à votre sommeil, à votre santé mentale, à votre clarté d’esprit, à votre vitalité physique, à la fonction de vos organes et à vos niveaux d’énergie avec le bon vieux H2O. Oui… c’est vraiment aussi simple que ça !

Mais si vous avez du mal, c’est tout à fait normal. Essayez de suivre votre hydratation par habitude (dans un journal, dans une application, sur un tableau blanc, etc.), et/ou de vous fixer un objectif d’hydratation quotidien. Vous pouvez aussi essayer de porter une jolie bouteille durable sur vous tout au long de la journée pour un rappel physique ! L’attention portée à la consommation d’eau devrait vous aider à vous concentrer sur la création de cette nouvelle habitude d’hydratation.

#4. Fixer des limites techniques simples

Essayez de prendre l’habitude de vous éloigner de la technologie Cette année, les téléphones, les courriels et les médias sociaux sapent l’énergie de beaucoup d’entre nous sans même que nous le sachions ! Peut-être cela implique-t-il de charger votre téléphone loin de votre lit, afin que vous ne fassiez pas défiler Instagram ou TikTok comme dernière chose que vous faites avant de vous endormir et comme première chose que vous faites au réveil.

Une autre limite technique pourrait consister à configurer votre fonction “ne pas déranger” à certaines heures de la journée, afin de donner à votre cerveau un peu de répit. Peut-être vous donnez-vous une journée entière par semaine loin de votre téléphone ! Et si ce n’est pas possible, trouvez une limite qui vous convienne. Vous évitez peut-être de consulter (et de répondre) à vos courriels après les heures de bureau. Choisissez quelque chose de simple et d’atteignable que vous pouvez commencer à faire, et voyez où cette l’habitude vous mène.

RELATION :
Comment fixer des limites et pourquoi le faire ?

#5 Faites une chose pour votre santé mentale

Une autre question qui peut sembler intimidante mais qui peut être décomposée en étapes plus simples. Tout d’abord, comme nous l’avons fait pour le sommeil, nous devons faire l’inventaire. Comment vous sentez-vous ? Comment est votre santé mentale sur une échelle de 1 à 10 ? Quels sont les domaines de votre vie qui pourraient avoir besoin d’être davantage nourris, et bénéficiez-vous d’un soutien adéquat ?

Une chose que vous pouvez faire dès aujourd’hui : trouver un thérapeute – un de votre réseau d’assurance ou un conseiller ou psychologue agréé près de chez vous. Planifiez une consultation. Si vous n’êtes pas prêt pour des séances individuelles en personne, essayez de télécharger une application de thérapie ou de voir si des possibilités de conseil en groupe s’offrent à vous. Tentez le coup, et voyez ce qui existe – vous méritez d’avoir un soutien en matière de santé mentale.

D’autres choses simples que vous pouvez faire dès maintenant ?

  • Faites une pause de 5 minutes au travail pour vous vider la tête.
  • Complimentez vous ! Quelle est la chose géniale que tu as faite aujourd’hui ? Reconnaissez vos victoires.
  • Respirez profondément. Si vous vous sentez dépassé ou anxieux, ralentissez et faites le point avec vous-même.
  • Appelez un ami (ou un être cher) si vous avez besoin de soutien. Avoir un réseau ou une communauté est important ! Vous n’êtes pas seul dans cette situation.

RELATIONS:
De nouveaux moyens pour améliorer votre santé mentale

#6 Choisir une nouvelle habitude nutritionnelle

Pour commencer à manger sainement, il ne s’agit pas de commencer un nouveau régime ou de compter chaque calorie ou chaque macro. Cela peut être aussi simple que d’ajouter un verre d’eau chaque matin ou de remplacer votre soda de l’après-midi par une tisane ! En fait, il est préférable de commencer par quelque chose de beaucoup plus petit. Vous serez moins susceptible d’échouer ou de vous planter, et donc de vous décourager et d’abandonner complètement.

Vous pouvez simplement commencer par suivre ce que vous mangez sans faire de changement. Le simple fait d’observer vos habitudes alimentaires et d’introduire la pleine conscience dans la pratique de l’alimentation peut commencer à produire des changements positifs. Si vous êtes prêt à passer à l’étape suivante, pensez à vous fixer comme objectif de manger un légume vert – épinard, avocat, asperge – par jour. À partir de là, vous pouvez ajouter un vert à chaque repas (vous voyez comment cela fait boule de neige ?).

Si vous vous sentez plus avancé et aventureux, essayez ce conseil de la diététicienne Lisa Mastela, RD, fondatrice de Bumpin’ Blends : “Mangez l’arc-en-ciel”, dit-elle. “Mangez quotidiennement une variété de légumes et de fruits ; visez cinq couleurs différentes d’aliments à base de plantes chaque jour, et ne mangez pas les mêmes tous les jours – la variété est cruciale.”

#7 Essayez le “casse-croûte de l’exercice”

Collation d’exercice – un peu de mouvement par à-coups tout au long de la journée, dès que vous avez quelques minutes. Ce concept est étonnant pour les emplois du temps chargés. Vous pouvez programmer une alarme pour vous lever et bouger toutes les heures ou même utiliser l’application FitOn pour programmer des rappels d’entraînement. Vous pouvez choisir quelques séances d’entraînement de dix minutes à glisser dans la journée !

Vous pouvez également vous fixer comme objectif de bouger seulement cinq minutes par jour. Vraiment, une petite “collation” d’exercice. Qu’il s’agisse d’une séance d’étirement de cinq minutes ou de peut-être cinq minutes de mouvements de fessiers, vous vous mettrez en situation de réussite en
en faisant des mouvements réguliers chaque jour
– Cela pourrait vous donner de plus grandes habitudes d’exercice !

Faire petit, simple et durable

Quel que soit votre choix, ” faites quelque chose de petit aujourd’hui, puis occupez-vous d’autre chose demain “, dit le Dr Gilliland. “Ce que nous constatons, c’est que ce bon élan, ces bonnes habitudes… tout cela commence à se répercuter sur d’autres choses. Si on commence à marcher un peu, on a tendance à penser à manger un peu plus sainement, et ainsi de suite.” Une bonne action en entraîne une autre, et un effet boule de neige s’ensuit. Quelle habitude simple allez-vous essayer ?